ECONOMIE

Un projet de loi sur le ciment cristallise les tensions entre le BHK et Mon Pas


L’Assemblée nationale a approuvé vendredi un projet de loi gouvernemental qui, selon le parti d’opposition Arménie prospère (BHK), n’est pas assez étendu pour protéger les fabricants nationaux de ciment contre les importations de ciment bon marché en provenance de l’Iran voisin.
La majorité favorable au gouvernement du Parlement a refusé de modifier le projet de loi alors que les tensions politiques grandissaient avec le dirigeant du BHK et homme d’affaires Gagik Tsarukian, dont les actifs comprennent une des deux cimenteries arméniennes.
Plus tôt cette année, le gouvernement arménien a décidé (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés